En montagne, les glissements de terrain sont liés à la fragilité des sols, au mélange de la terre et de l’eau, et évidemment à la gravité.
Jusqu’ici tout va bien est un mur composé de sept faces, un mur absurde ; le résultat du simple geste de monter des briques entre elles, de leur donner de la hauteur. Une forme qui tient debout dans l’espace. Plutôt qu’un liant solide pour maintenir les éléments entre eux, sous chaque brique sont placées des billes de verre transparentes. L’ensemble de la forme paraît instable, prête à s’écrouler à la moindre caresse. Alors on retient son souffle.
Jusqu’ici tout va bien, un travail sur un équilibre précaire, dont l’ensemble paraît pris dans un lent mouvement, imperceptible, qui mènerait à une chute certaine de la forme.

Jusqu’ici tout va bien
2016
Briques en terre cuite, billes de verre
Dimensions variables
(Ici, 200 x 230 x 70)
Pièce unique

 

Actualités

Sélectionnée pour le 63e salon d’art contemporain de Montrouge. Du 28 avril au 22 mai 2018; Le Beffroi 2 place Emile Cresp, 92120 Montrouge.